La boîte solaire

L’idée

Cela fait un peu plus de 2 ans que le nouvel éducateur technique de Techno-concept est arrivé à l’ITEP. Tous les jours, depuis la dernière rentrée, il entend la même chose à chaque créneau.

” Monsieur, vous pourriez me prêter votre chargeur, mon appareil n’a plus de batterie ? “

Au départ, il a accepté. Jusqu’au jour où, son chargeur a disparu. Esclandre, colère, frustration, vous pouvez l’appeler comme vous voulez, mais ce jour là, il est passé par toutes les couleurs de l’arc en ciel.

A son grand étonnement, le lendemain, le chargeur avait réintégré son emplacement habituel. Jurant qu’on ne lui reprendrait plus, il dit tout haut : “Si c’est comme ça, tout le monde aura son chargeur et personne n’aura à payer pour l’utiliser.”

Nous étions tous dubitatif ! Qu’allait-il encore nous inventer ? Il ne nous a pas fallu attendre très longtemps pour avoir la réponse.

Deux jours plus tard, il arrive et dit : “Je sais ce que l’on va faire. On va se construire un chargeur solaire.”

Et voilà c’est reparti, bon, écoutons-le, son chargeur sera peut être utile. En premier, on fait les plans. Puis, on fabrique la boite qui va contenir tous les composants électroniques.

Pour ce faire, on va être moderne, l’imprimante 3D et le logiciel solidworks vont nous permettre de construire un socle où va venir s’insérer le panneau solaire et l’électronique avec un couvercle pour protéger l’ensemble.

Le Montage

Le montage électrique : une diode électroluminescente, une fiche USB femelle, un interrupteur 3 positions et le panneau solaire. Possibilité supplémentaire : rajouter une batterie de téléphone.

Le schéma électrique : de la borne + du panneau, on soude une fil électrique qui relie à la borne – de la diode puis un autre fil du + de la diode à l’interrupteur.

De l’interrupteur, on tire une fil jusqu’à la prise USB et on retourne au panneau solaire. Si on fait le montage avec option de la prise USB, on câble jusqu’à la pile et on retourne au panneau.

Voilà pour la soudure et le montage. Maintenant, on imprime la boîte. Puis, on incorpore le montage dans la boîte, et on vérifie si tout fonctionne bien.

On teste, interrupteur position 1, le câble branché sur la prise usb, le multimètre affiche en plein soleil : 5.8v. Ça marche donc on peut recharger le téléphone.

Position 2, là c’est la batterie qui va recharger le téléphone, on vérifie la tension au borne de la prise. Et oui, nous avons 5.7v aux bornes de la prise USB. Dernière vérification, sur la position 0, le panneau solaire va-t’il recharger la batterie? Multimètre en action… tout ce passe bien.

Et voilà, la boîte solaire est créée, rechargement gratuit, mais pas la nuit.

error: Content is protected !!