La rénovation d’un moulin

La rénovation d’un moulin

Le mois de juillet à l’ITEP, les jeunes ne sont pas en vacances à la maison mais en “camp”. Un camp correspond à un séjour de colonie de vacances.

Pour les jeunes âgés de 14 à 16 ans, ne pouvant pas aller en stage professionnel, les 3 semaines de camp se résument à 2 ou 3 chantiers écoles.

Ces chantiers permettent d’allier l’utile à l’agréable. En effet, cette année, les jeunes ont remis un vieux moulin en fonctionnement et préparé les infrastructures d’un festival en Lozère.

En ce qui concerne la rénovation du moulin, dans un premier temps, il a fallu remettre les canaux en eau. Ce travail a été un chantier titanesque mais réalisé en 5 jours.

Enlever les racines, creuser les canaux pour atteindre les bords en pierre de l’existant antérieur, réparer les murs délabrés par le temps, les jeunes et les éducateurs ont mis du cœur à l’ouvrage.

Mais le challenge a été relevé, l’eau peut désormais arriver jusqu’au moulin.

Deuxième temps du chantier, rénover le moulin. C’est à dire, plus exactement, remettre en fonction la roue qui sous l’action de l’eau fera tourner l’axe de la pierre pour écraser les céréales.

Pour cette partie, les jeunes ont dû s’équiper de casques de spéléologie, matériel protégeant des pierres pouvant tomber du haut du moulin ou des coups à la tête, en cas de chute de la personne.

Pour la troisième partie du chantier, dégager les canaux qui permettent l’extraction de l’eau. On retombe sur la première partie, donc gros bras, pioches et sueur sont au rendez-vous. Mais les jeunes se sont acharnés et sous la grosse chaleur de juillet, ces travaux herculéens étaient entrecoupés de baignade dans la rivière juste à côté du moulin.

Astucieux, messieurs les éducateurs, du froid sur les muscles soumis à rude épreuve, cela fait du bien.

Au bout de 15 jours de ce chantier, voici un vieux moulin à l’abandon qui va devenir un producteur de produits très recherchés.

error: Content is protected !!